Une nouvelle édition des chefs-d'œuvre de Rétif de la Bretonne

Roman épistolaire écrit en 1775, Le Paysan perverti connut immédiatement un succès considérable. De nombreuses rééditions virent ainsi le jour avant la fin du XVIIIe siècle, et certaines d’entre elles, contournant la censure, incorporaient des passages voire des lettres entières précédemment omis.

 

Et lorsqu’en 1777 Nougaret publie une Paysanne pervertie, Rétif de la Bretonne ulcéré compte rapidement récupérer son bien : ses origines familiales, son Paysan déjà publié, et le succès de celui-ci, sont autant d’éléments qui lui donnent le monopole du titre et du sujet. Il écrira donc les aventures d’Ursule, sœur d’Edmond, et sa Paysanne paraîtra en 1784.

 

Mais le premier recueil, écrit des années auparavant, comporte alors de nombreuses incohérences, les intrigues du second venant bouleverser la chronologie, et de nouveaux personnages évoluant désormais dans une histoire complémentaire mais différente. Une réécriture du Paysan semble nécessaire.

 

Alors, conscient de ces imperfections, Rétif tente de les éliminer dès 1784 dans une édition commune aux deux ouvrages, et qui insère les lettres de la Paysanne entre celles du Paysan. Mais le manque de temps lui fait oublier de nombreuses incohérences dans les faits comme dans les dates, et le pousse même à commettre de nouvelles erreurs qui viennent s’ajouter à celles déjà nombreuses des copistes. Les années qui suivirent ne lui laissèrent pas le loisir d’y revenir plus scrupuleusement.

 

Les rares rééditions qui se succédèrent jusqu’à nos jours se gardèrent bien de réunir les deux textes, préférant les considérer indépendants plutôt que complémentaires et allant ainsi contre l’idée première de l’auteur. La frilosité des maisons d’édition et leurs impératifs économiques ont toujours eu raison d’un si ambitieux projet.


Cependant, après un long (et parfois fastidieux) travail de comparaison des principales éditions, l'utopique objectif est atteint, et le Paysan et la Paysanne pervertis sont à présent disponibles dans une version inédite : tout en restant fidèles aux originaux, les deux œuvres sont enfin compatibles l’une avec l’autre, comme les souhaitait Rétif de la Bretonne. Car plutôt que de privilégier une édition en particulier, ce respectueux travail de passionné conserve le meilleur de chacune afin que le lecteur moderne puisse (re)découvrir ces œuvres dans leur version la plus aboutie.

 

Et puisqu'il est question de satisfaire les non-spécialistes sans décevoir les puristes, orthographe et ponctuation ont également été modernisées tout en conservant les caractéristiques de la langue de l’époque. Notes explicatives, gravures originales et introductions enrichissent également ces quatre volumes qui comblent une lacune qui existait depuis des siècles dans la littérature libertine du XVIIIe.

Le Paysan perverti

Né au sein d’une famille nombreuse, Edmond, fils de paysan, est envoyé par ses parents à la ville dans l’espoir de "parvenir" et de faciliter ainsi l’avenir de toute la famille. Enthousiaste, l’adolescent compte bien tirer profit de toutes les opportunités qui ne manqueront pas de se présenter à lui. Mais si la ville est le lieu de tous les possibles, elle est aussi celui de tous les dangers : la beauté inaccessible de Mme Parangon, les leçons du sulfureux Gaudet, les discours des femmes trop faciles, les mirages d’un orgueil que l’on ne combat plus, les belles promesses des pensées libertines… autant d’attirantes lumières qui éblouissent le naïf Edmond, et qui, s’il n’y prend garde, pourraient bien l’aveugler…

 

Tome I : 496 pages - 23€60 H.T.

ISBN : 9781445293288

 

Tome II : 436 pages - 23€60 H.T.

ISBN : 9781445261546

 

 

La Paysanne pervertie

Un an après son frère Edmond, la jeune Ursule est envoyée à la ville : elle a visiblement, comme lui, un potentiel qui peut lui permettre de « parvenir ». Tout d’abord intimidée, Ursule, grâce aux leçons du sulfureux Gaudet et aux belles promesses des pensées libertines, prendra vite goût aux plaisirs faciles que seule la ville peut offrir. Mais c’est oublier un peu trop vite tous les dangers qui la guettent… à commencer par ceux de l’amour. Ses diverses aventures et déconvenues amèneront d’ailleurs son frère à songer : « Où en sommes-nous avec nos lumières ? Nous n’avons fait que des prostituées ! »

 

Tome I : 336 pages - 22€65 H.T.

ISBN : 9781445294018

 

Tome II : 344 pages - 22€65 H.T.

ISBN : 9781445282862